Bibliothèque

Benjamin Constant

Paul Delbouille

Pionnier du libéralisme politique, précurseur de l'écriture intime et du roman psychologique, théoricien du sentiment religieux, penseur de la modernité, Benjamin Constant est aujourd'hui considéré comme une figure majeure de l'histoire intellectuelle du tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Né à Lausanne en 1767 dans une famille d'origine huguenote, il n'a cessé par la suite de sillonner l'Europe, en privilégiant l'Allemagne, où il a mené de vastes recherches érudites, et la France, où il s'est illustré dans le domaine de l'action politique en tant que membre du Tribunat sous le Consulat et membre de la Chambre des députés sous la Restauration. Chef de file de l'opposition libérale, il a exercé une influence significative dans la vie parlementaire et médiatique. À sa mort en décembre 1830, la population parisienne lui a offert des funérailles triomphales. Cette trajectoire singulière entre Lumières, Révolution, Empire et Restauration n'a manqué ni de rebondissements ni de zones d'ombre, d'autant que plusieurs aventures sentimentales mouvementées sont venues se mêler à la carrière politique et littéraire de Benjamin Constant, à l'image de sa célèbre liaison avec Germaine de Staël. Étonnamment, en dépit de l'intérêt croissant suscité par son œuvre, aucune biographie en français n'a été consacrée à l'auteur d'Adolphe et des Principes de politique depuis trente ans. Le présent ouvrage vient combler cette lacune, en mettant à profit la masse considérable d'informations rassemblées dans le cadre de l'édition en cours des Œuvres complètes de Benjamin Constant, une entreprise scientifique internationale dont Paul Delbouille est l'un des principaux artisans. Fondée sur une base documentaire entièrement renouvelée, cette biographie n'offre pas seulement le récit détaillé d'une destinée passionnante, mais constitue également un instrument de travail de première importance.

Acheter

Principes de politique : Applicables à tous les gouvernements

Benjamin Constant

Les Principes de politique sont l'œuvre maîtresse de Benjamin Constant et du libéralisme politique. Rédigé en 1806, ce livre n'avait curieusement jamais été publié en France sous sa forme complète. De son vivant, l'auteur s'était contenté d'en extraire divers articles, brochures et conférences, mais qui ne permettaient pas de saisir son architecture d'ensemble. Il a fallu attendre 1980 pour que paraisse à Genève la première édition critique de cet ouvrage que l'on trouve ici enfin rendu accessible au grand public. Constant se propose de repenser les fondements de la vie en société à la lumière de cet événement majeur et récent qu'est la Révolution française. Il y définit les conditions de base d'une démocratie libérale - la souveraineté du peuple et la liberté individuelle - explore les modalités de leur articulation et, chemin faisant, découvre en quoi consiste la liberté des Anciens face à celle des Modernes. L'un des chefs-d'œuvre de la philosophie politique européenne sort aujourd'hui de l'obscurité pour occuper la place qui lui est due.

Acheter

De la liberté des anciens comparée à celle des modernes

Benjamin Constant

En 1819, Benjamin Constant prononce un discours mémorable : " De la liberté des Anciens comparée à celle des Modernes ". Pour les Anciens, en Grèce comme à Rome, la liberté consistait à participer à la vie de la cité, en se soumettant à la collectivité. Avec la Révolution, la liberté est devenue, pour les Modernes, synonyme de liberté individuelle. Pourtant, dans ce nouveau régime, il ne faudrait pas que l'individu renonce à son pouvoir. Adepte du libéralisme, Benjamin Constant prône un système représentatif, mais alerte sur la menace que constituerait la renonciation politique de l'individu, désormais trop absorbé par ses intérêts propres : le despotisme. Un classique de la philosophie politique.

Acheter

Commentaire sur l’ouvrage de Filangieri

Benjamin Constant

"Pour la pensée, pour l'éducation, pour l'industrie, la devise des gouvernements doit être laissez faire et laissez passer " : cette sentence finale du Commentaire sur l'ouvrage de Filangieri résume on ne peut mieux l'esprit de radicalité libérale qui en imprègne tout le propos. Paru en 1822-24 et curieusement jamais republié depuis en France, ce texte fondamental et néanmoins trop méconnu de Benjamin Constant prend prétexte d'une lecture critique du livre du juriste italien Gaëtano Filangieri, La Science de la législation (1780), pour procéder, comme l'a pertinemment noté l'un de ses meilleurs biographes, à " l'exposé le plus hardi et le plus complet de sa doctrine ", au sujet de l'économie, de la justice sociale, du droit pénal, de l'esclavage, de l'éducation ou de la religion. La force et la remarquable originalité de ses développements théoriques pointant de manière prémonitoire les dangers d'une montée croissante du " despotisme législatif " font de ce Commentaire un ouvrage majeur de Constant, indispensable à la meilleure connaissance - non édulcorée - d'une pensée dont la place éminente dans l'histoire des idées ne cesse de se confirmer.

Acheter

De l’esprit de conquête et de l’usurpation dans leurs rapports avec la civilisation européenne

Benjamin Constant

14-20 septembre 1812 : le feu ravage Moscou. 17-19 octobre 1813 : la bataille fait rage à Leipzig. Le 3 novembre, secouant la poussière des bibliothèques, délaissant manuscrits et femme, Benjamin Constant part de Brunswick pour Hanovre, où il dîne le 6 avec le "Béarnais"; Bernadotte. Dès lors, il se voue au "service" du prince royal de Suède, composant fébrilement, en un temps record, son Esprit de la conquête, destiné à hâter le renversement de Napoléon et installer en France une monarchie constitutionnelle, sous le sceptre de Bernadotte. Une oeuvre de circonstance, conçue dans le vif de l'action, devient vite un classique de tous les âges contre les régimes totalitaires. La tyrannie est définie comme anachronique : elle caractérise l'Antiquité conquérante et esclavagiste. Appliquée à la société des temps nouveaux, elle asphyxie et tue ce qui en fait l'être même. En rupture avec l'ordre figé de la cité des Anciens, où tous ont un droit de regard sur chacun, la modernité est caractérise, grâce à l'industrie, par les occupations et les jouissances personnelles. La liberté devient ainsi partie intégrante de l'homme, et les attributs du pouvoir sont déterminés en vue des droits individuels. Le lecteur trouvera ici le texte de l'ouvrage célèbre de Benjamin Constant, dûment introduit et commenté, établi selon la leçon de la première édition de janvier 1814, avec l'indication des changements et additions ultérieurs.

Acheter

Histoire du libéralisme en Europe

Philippe Nemo et Jean Petitot

Le propos de ce livre est d'étudier la tradition spécifiquement européenne du libéralisme. Contrairement à une opinion répandue, le libéralisme n'est pas un phénomène essentiellement anglo-saxon. Il est représenté dans tous les grands pays d'Europe depuis l'aube des Temps modernes jusqu'au XXe siècle - France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Autriche, Espagne... Dans tous ces pays, il jaillit de la souche commune de la civilisation européenne, à savoir la synthèse opérée au Moyen Age entre les traditions politiques et juridiques gréco-romaines et la morale judéo-chrétienne. Puis il prend forme à la faveur d'un bouillonnement d'idées qui agite tout le continent de la Renaissance aux Lumières et au-delà. L'ouvrage recueille les travaux d'un séminaire co-organisé par le Centre de recherche en Philosophie économique (CREPHE) de l'ESCP-EAP et le Centre de recherche en Épistémologie appliquée (CRÉA) de l'Ecole Polytechnique, auquel ont participé plusieurs dizaines de chercheurs venant de huit pays.

Acheter

Die liberale Demokratie: Ein Benjamin-Constant-Brevier

Karen Horn

Benjamin Constant, der rastlose Europäer, hat als einer der ersten Gelehrten erkannt, dass auch die Demokratie keinen hinreichenden Schutz vor der Tyrannei bietet. Ob die Herrschaft in Händen eines einzelnen, weniger oder vieler liegt, immer bedarf die politische Autorität einer Selbstbeschränkung durch das Recht, damit die individuellen Freiheitsrechte gewahrt bleiben. Neben bahnbrechenden Leitlinien für die notwendigen institutionellen Absicherungen der Demokratie enthält das Werk von Constant jedoch auch grundlegende, von Adam Smith und Jean-Baptiste Say inspirierte Erkenntnisse über das Wesen und die Rolle der wirtschaftlichen Freiheit und des privaten Eigentums. Die in diesem Brevier gesammelten Zitate vermitteln einen Eindruck von der Fülle seines Denkens, das die wesentlichen Grundsätze des – politischen wie wirtschaftlichen – Liberalismus umfasst.

Acheter